bas-culotte

Je déteste le bas-culotte, ça couvre le postérieur, le ventre, ça comprime la taille en laissant paraître le débordement de peau lorsque porté sous une robe moulante, même quand on est mince. Avec sa couture grossière qui monte, du pubis jusqu’au nombril, il marque la peau une fois enlevé, telle une vilaine incision cicatrisée. Sans compter l’inélégance du morceau de tissu au milieu de la culotte, qui se confond avec une serviette sanitaire.

Vous ne serez pas surpris si je vous dis que j’ai un tiroir rempli de stay-up et de bas jarretières, même si le porte-jarretelles se porte à la taille, au moins il ne la serre pas comme un bas-culotte. En prime, je m’éloigne du saucisson, le ventre et les fesses à l’air, les cuisses gainées de dentelle, la jambe enveloppée de nylon ou de laine, avec ou sans petite culotte. C’est plus sexy, avouez.

J’avais donc rayé définitivement le bas-culotte de mes achats. C’était avant de jouer avec celui qui a marqué d’un Sharpie rouge ma peau de ses initiales, tout juste avant qu’il prenne ce cliché, le no 525 du site http://hardcorettes.com

Je me suis réconciliée avec, le bas-culotte. Depuis j’en ai toujours une paire dans mon tiroir, prête à se faire piquer par le bout de son couteau, juste là au milieu, puis délicatement la lame remontera jusqu’à mon pubis, effleurera ma peau. Le nylon éventré je renverserai la tête vers l’arrière, ouvrirai la bouche, excitée.

Publicités

10 réflexions sur “bas-culotte

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s