déballage

IMG_1618

je lui avais promis de ne rien dire elle seule pouvait vous parler
je veux voir s’il te reconnaîtra que par ton odeur tes gestes

le jeu accepté nous étions les six pieds dedans elle à genoux devant vous le cul sur le cuir du fauteuil et moi derrière une flûte à la main doublés dans l’immense miroir sur le mur

voyeuse je passe de votre sourire à ses fesses rebondies pendant que coule ce blanc de blancs aérien riche minéral dans ma bouche elle bouge bien les fesses dansent chaque fois qu’elle retire un soulier un bas le jeans le calvin klein bleu électrique son bassin tangue votre menton et queue se soulèvent un soupir de votre bouche s’échappe d’une main vous saisissez votre sexe j’avance vous le retire y glisse le pied de la flûte pétillante

enfin du champagne résonne votre voix joyeuse dans la chambre

elle prend la relève de votre main masse votre queue je passe derrière vous mes mains encerclent votre cou descendent le long de votre corps jusqu’au pubis puis remontent déboutonnent votre chemise

mes ongles ratissent votre torse bouclent vos rares poils et partent vers elle à genoux défaire le noeud derrière son cou qui retient sa robe

Publicités

11 réflexions sur “déballage

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s