ce ça

il reste ça
avant le rien
ce ça de vie
ce ça dressé
vivant droit
full désir
et vos yeux clairs
et ce ça
à sauter la clôture
le vertige fornique
sous le vouvoiement
sous ma jupe noire
comme cette photo
prise à Tokyo votre main
entre mes cuisses
jouir de ça
sur vous

Untitled

Publicités

2 réflexions sur “ce ça


  1. Il y avait ma main,
    Il y a toi,
    Le soleil humide de ta bouche,
    Sous ta jupe noire.

    Il y a tes doigts,
    autour de moi, dressé
    et tes yeux sombres,
    qui me caressent.

    L’un contre l’autre,
    au plus près
    et nos souffles
    braises –

    précipités dans un vortex,
    – vertige intérieur -,
    à faire jaillir le désir
    des profondeurs.

    Pressée ( au plus près,
    sur mon visage ).
    Pressé (rien ne pouvait
    retarder l’éclatement),
    du printemps…

    bourgeons d’écume,
    soudain libérés,
    d’une trop longue attente.

    Ton jouïr est le mien…

    RC

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s